Au nom de toutes les Savannah il faudra marcher pour avancer

Ce matin à Ajaccio, à Bastia également, des cortèges. Des femmes dedans. Pas que. Une démarche, barrer la route aux violences conjugales. Au-delà, surtout, encourager à oser. Oser dire, dénoncer. Avant de mourir sous les coups.

Elle est institutrice, Mylène Jacquet. Mince, brune, avec un joli sourire un peu en équilibre sur le fil féroce du souvenir, des lunettes pas tout à fait rondes. On l’imagine bien en classe avec les gamins, elle doit être chouette comme instit, les gosses doivent l’aimer.

Elle n’est pas que cela. Elle est aussi la mère de Savannah, une jeune femme décédée à l’âge de 23 ans, battue à mort. Dont le corps a été retrouvé gisant dans un appartement d’Ajaccio. C’était un 1er mai 2016. Un jour de muguet. Un jour blanc comme […]

[ LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE SUR CORSE-MATIN ]

Publié dans Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*