Marche blanche

Le drame avait ému la Corse entière. Le 1er mai 2016, le corps sans vie de Savannah Torrenti était retrouvé dans l’appartement de son compagnon, à Ajaccio près de l’avenue Maréchal-Juin.

Une dizaine de jours après les faits, une marche blanche avait réuni plusieurs centaines de personnes descendues dans la rue pour dénoncer les violences faites aux femmes. L’affaire n’a pas encore été jugée. Mais hier, Mylène Jacquet, la mère de la victime, a annoncé son intention de prendre la présidence de l’association Savannah, créée quelque temps après le meurtre.

Lire la suite sur Corse Matin

Publié dans Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*